La neutralité du net

Un accès égalitaire pour une information libre

Article paru en premier dans le numéro de janvier 2018 de la Rumeur du loup.

Quiconque a passé du temps sur le web ces derniers mois a certainement croisé le terme de « neutralité du net ». Le débat fait rage chez nos voisins du Sud depuis que Ajit Pai, le président de la FCC (l’équivalent du CRTC), a dévoilé le projet de l’abolir. La FCC a finalement voté, au mois de décembre 2017, en faveur de l’abandon de ce principe fondateur de l’internet.

La neutralité du net

Le principe de neutralité du net stipule que les fournisseurs d’accès internet, comme Bell ou Vidéotron, doivent traiter toute l’information qui circule sur leurs réseaux de façon égale, sans discrimination. Cela veut dire que ces compagnies ne peuvent ralentir ou bloquer l’accès à certains sites web et applications ou accélérer le trafic vers d’autres.

Imaginons un instant que cette neutralité n’existe pas. Votre accès à internet de base comprend maintenant uniquement Facebook. Les courriels, c’est gratuit avec un contrat d’un an. Vous utilisez Twitter ou Snapchat? Il y a, pour un supplément, le forfait « médias sociaux + ». Pour les amateurs et amatrices de films et séries TV, un forfait est disponible. Malheureusement, comme Netflix est un concurrent de HBO, qui a une entente avec votre fournisseur, ce site est bloqué. Votre beau-frère à un blogue? A moins de payer pour le forfait illimité, il ne sera pas accessible à moins que quelqu’un ne partage ses articles sur Facebook.

Lire la suite