Wifi, quelques éléments d’autodéfense

Article publié initialement dans le numéro de juin de la revue La Rumeur du Loup

Vous êtes assis dans un café avec votre téléphone. Vous sirotez un allongé en visitant vos sites préférés. Oncle Arthur vient de partager ses photos de voyage et vous venez de vous rappeler que c’est la date limite pour payer la facture d’Hydro. Heureusement que le wifi est gratuit !

Le wifi gratuit s’est imposé comme l’un des besoins primaires, et il est de plus en plus rare de voir des commerces qui ne l’offrent pas. C’est tellement prévalant, que nous avons tendance à banaliser le fait de se connecter sur un réseau qui ne nous appartient pas. Ce n’est pourtant pas si anodin.

C’est quoi le wifi?

Le terme wifi vient d’un jeu de mot dérivé de « hi-fi », parce que « normes IEEE 802.11 », c’était pas mal moins vendeur.  C’est une technologie qui permet de relier des appareils ensemble sur un réseau en utilisant des ondes radio.

Lire la suite

Facebook et le capitalisme de surveillance

Article publié initialement dans le numéro de mai de de la revue La Rumeur du Loup.

Cette fois, je l’ai presque fait. Effacer définitivement mon compte Facebook. J’hésite encore. Le problème, c’est que Facebook est devenu une façon incontournable de communiquer. Que ce soit pour coordonner un horaire de travail, organiser une réunion ou une fête, Facebook est la plateforme utilisée.

Pourquoi ?

Parce que tout le monde, ou presque, y est.

La saga Cambridge Analytica

Au mois de mars 2018, le lanceur d’alerte Christopher Wylie, exposait au grand jour les agissements de la compagnie Cambridge Analytica. Cette compagnie est la propriété du milliardaire et très conservateur Robert Mercer et était dirigée à l’époque par l’ex-conseiller de Donald Trump, Steve Bannon.

Lire la suite

Vie privée, un droit à défendre

Article paru initialement dans le numéro d’avril de la Rumeur du loup.

En janvier 2010, Mark Zuckerberg, le PDG et fondateur de Facebook, affirmait candidement lors d’une soirée de gala que la vie privée n’était plus une norme sociale. Lors d’une entrevue en 2009, Eric Schmidt, le PDG de Google, déclarait sur la question du droit à la vie privée que si les gens faisaient quelque chose qu’ils ne voulaient pas que les autres sachent, peut-être qu’ils ne devraient tout simplement pas le faire.

Les progrès technologiques des dernières décennies ont favorisé la multiplication de la surveillance de masse et la collecte de données personnelles à une échelle auparavant insoupçonnée. Quotidiennement, de multiples acteurs étatiques et commerciaux ramassent, stockent, utilisent et vendent des quantités d’informations sur nous, nos amis, nos habitudes et nos pensées les plus intimes.

Mais la question demeure, est-ce que Zuckerberg et Schmidt ont raison? Est-ce que droit à la vie privée est encore important en 2018? De toute façon, tout comme moi, j’imagine que vous n’avez rien à vous reprocher…

Lire la suite

Projet de Loi C-59 : Une tentative timide d’encadrer nos espions

Cet article a d’abord été publié dans le numéro de mars de la revue La Rumeur du Loup.

En juin 2017, le gouvernement Libéral de Justin Trudeau déposait en première lecture le projet de Loi C-59, la Loi concernant des questions de sécurité nationale. Cette loi, promise par les Libéraux, vient modifier la controversée Loi antiterroriste C-51 passée par le Gouvernement Harper. Le projet de Loi a été renvoyé au Comité Permanent de la Sécurité Publique et Nationale en novembre dernier.

Une agence d’espionnage toute canadienne

Dans le jeu de la surveillance de masse, le Canada ne laisse pas sa place. Membre de l’alliance des services de renseignements connu sous le nom de « Five Eyes », ce rôle revient au Centre de la Sécurité des Télécommunications (CST) et la troisième section du projet de Loi C-59 viendra encadrer cette agence.

Lire la suite

Entrez votre mot de passe…

Article paru dans le numéro de février de La Rumeur du Loup.

Qui d’entre nous ne s’est pas senti complètement pris au dépourvu devant cette demande? Que ce soit pour accéder à notre poste de travail, notre compte Facebook ou pour faire nos transactions bancaires en ligne, les mots de passe sont une composante incontournable, et souvent désagréable, de notre routine numérique.

Devant tant de mots de passe à inventer, et surtout, se remémorer, la tentation est grande de de garder ça simple. Ce n’est pas pour rien que « 123456 » et « starwars » se retrouvent parmi les mots de passe les plus utilisés en 2017.

Les mots de passes sont importants et s’en faire voler un peu avoir des conséquences importantes. Il faut toutefois spécifier que nous ne sommes pas toutes et tous des espions ayant besoin de nous cacher du SCRS. Le « modèle de menace » (les personnes ou organisations qui auraient un intérêt à accéder ou voler nos données personnelles et les moyens qu’ils ont pour y arriver) n’est pas le même pour un lanceur d’alerte, une personne dans une situation de violence conjugale, une militante de droits humain dans un régime répressif ou mon oncle Arthur.

Voici toutefois quelques conseils de base pour choisir un bon mot de passe.

Lire la suite

La neutralité du net

Un accès égalitaire pour une information libre

Article paru en premier dans le numéro de janvier 2018 de la Rumeur du loup.

Quiconque a passé du temps sur le web ces derniers mois a certainement croisé le terme de « neutralité du net ». Le débat fait rage chez nos voisins du Sud depuis que Ajit Pai, le président de la FCC (l’équivalent du CRTC), a dévoilé le projet de l’abolir. La FCC a finalement voté, au mois de décembre 2017, en faveur de l’abandon de ce principe fondateur de l’internet.

La neutralité du net

Le principe de neutralité du net stipule que les fournisseurs d’accès internet, comme Bell ou Vidéotron, doivent traiter toute l’information qui circule sur leurs réseaux de façon égale, sans discrimination. Cela veut dire que ces compagnies ne peuvent ralentir ou bloquer l’accès à certains sites web et applications ou accélérer le trafic vers d’autres.

Imaginons un instant que cette neutralité n’existe pas. Votre accès à internet de base comprend maintenant uniquement Facebook. Les courriels, c’est gratuit avec un contrat d’un an. Vous utilisez Twitter ou Snapchat? Il y a, pour un supplément, le forfait « médias sociaux + ». Pour les amateurs et amatrices de films et séries TV, un forfait est disponible. Malheureusement, comme Netflix est un concurrent de HBO, qui a une entente avec votre fournisseur, ce site est bloqué. Votre beau-frère à un blogue? A moins de payer pour le forfait illimité, il ne sera pas accessible à moins que quelqu’un ne partage ses articles sur Facebook.

Lire la suite